Annual review front page

Voir une version PDF de ce fichier.

Objectif de la revue annuelle
Dans cette revue annuelle, l'Institut canadien de conservation (ICC) présente les résultats qu'il a obtenus en 2009-2010 au ministère du Patrimoine canadien, aux clients et partenaires de l'ICC au Canada et à l'étranger, ainsi qu'au public canadien.

Mission de l'ICC
Grâce à son expertise en science de la conservation, en restauration et en conservation préventive, l'Institut canadien de conservation appuie la communauté du patrimoine dans la conservation des collections patrimoniales du Canada afin qu'elles soient accessibles aux générations présentes et futures.

Pour accomplir sa mission, l'ICC regroupe ses activités sous trois axes opérationnels d'intervention, dont :

  • la recherche et le développement en conservation, notamment la recherche scientifique, les techniques de pointe en conservation et en restauration ainsi que le développement de solutions pratiques et novatrices au soin des collections;
  • l'offre équitable de services d'experts à la communauté du patrimoine du Canada, notamment des analyses scientifiques, des traitements et des conseils qui répondent à leurs besoins tout en étant complémentaires aux services disponibles dans le secteur privé;
  • la diffusion des connaissances en conservation, par de la formation, du perfectionnement professionnel, des ressources d'apprentissage en ligne et des publications dans le but d'aider les professionnels et les bénévoles de la communauté patrimoniale à prendre des décisions éclairées en matière de conservation.

MESSAGE DU MINISTRE

Ministre James Moore

En tant que ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, je suis heureux de présenter la Revue annuelle 2009-2010 de l'Institut canadien de conservation. Cette revue brosse un tableau détaillé du rendement et des principales activités de l'Institut. Elle démontre la manière dont ses services sont déployés partout au Canada afin de répondre aux besoins de la communauté patrimoniale.

Que ce soit les musées, les galeries d'art, les archives ou les lieux historiques, cette communauté a la responsabilité de protéger, restaurer, d'exposer et de transporter nos objets culturels et patrimoniaux afin de les rendre accessibles aux générations d'aujourd'hui et de demain.

L'Institut a pour mission d'appuyer la communauté patrimoniale dans ses efforts de conservation et de préservation de nos collections. Il s'est taillé une réputation à l'échelle internationale en tant que spécialiste de la pratique, de la science et de la technologie de la conservation.

Je tiens à féliciter l'Institut et tous ceux qui croient en l'importance de mettre en valeur notre patrimoine et notre histoire. Par votre travail, vous rendez hommage à ces Canadiens qui ont façonné notre histoire et qui ont forgé, au fil des siècles, notre identité.

L'honorable James Moore

MESSAGE DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

Chaque année, j'apprécie l'occasion qui m'est présentée de faire la rétrospective des réalisations de l'ICC et de les partager avec nos clients, nos partenaires et les Canadiens en général. En tant que principal contributeur aux objectifs du ministère du Patrimoine canadien dans le domaine de la préservation du patrimoine, l'ICC a atteint plusieurs résultats tangibles en 2009-2010.

Nous avons poursuivi l'élaboration de lignes directrices en matière d'environnement afin d'aider les musées à prendre soin de leurs collections et de réduire les coûts énergétiques d'exposition et d'entreposage. Notre recherche sur l'environnement est utile pour les musées, même ceux de contrées lointaines. La preuve, un musée en Australie a indiqué qu'en suivant les Directives en matière d'environnement pour les musées – Température et humidité relative (HR affichées sur le site Web de l'ICC en 2009, il a réduit de 32 % sa consommation annuelle en gaz et de 18 % en électricité.

Au ministère du Patrimoine canadien, nous avons renforcé notre collaboration avec plusieurs programmes du patrimoine, plus particulièrement le Programme des biens culturels mobiliers, le Programme d'indemnisation pour les expositions itinérantes au Canada, et le Fonds du Canada pour les espaces culturels. Nos conseillers en préservation ont évalué les systèmes de climatisation, d'extinction des incendies et de sécurité de plusieurs musées d'un bout à l'autre du Canada et ont fourni des conseils pour la conception de nouvelles installations et pour la modernisation d'installations existantes. En partageant notre expertise technique avec les musées, nous cherchons à réduire le risque d'erreurs ou d'omissions coûteuses et de maximiser les avantages des investissements du gouvernement du Canada dans les installations du patrimoine partout au Canada. 

Nous avons notamment fait plusieurs contributions importantes à la préservation du patrimoine autochtone. Des projets portaient notamment sur l'enregistrement de la condition des totems en place, la présentation d'un atelier sur les soins des mâts totémiques au personnel de musées et aux représentants des communautés autochtones et la collaboration avec Bibliothèque et Archives Canada afin de déterminer l'état physique de certains traités d'origine, signés de 1876 à 1906, entre les peuples autochtones du Canada et le gouvernement canadien.

Dans le domaine de la diffusion de l'information, nous avons commencé à laisser de côté les publications imprimées afin de fournir plus de renseignements et d'outils sur le site Web de l'ICC. Grâce à l'ajout de renseignements, le site Web a enregistré un nombre impressionnant de visiteurs uniques, soit 178 085, ainsi qu'une augmentation de 40 % des clients enregistrés à nos Cyberservices. De plus, dans le cadre de cette initiative, nous avons cessé la vente de copies imprimées des Notes de l'ICC et les avons affichées sur notre site Web afin de les rendre disponibles, sans frais, à tous les clients canadiens et étrangers.

Chacun d'entre nous à l'ICC continuera de chercher des méthodes permettant d'améliorer nos services, d'approfondir nos recherches et d'accroître nos efforts afin d'appuyer les travailleurs des musées, les professionnels de la conservation et les gestionnaires des musées du Canada et de renforcer leurs compétences et leurs connaissances. Nous attendons avec impatience les résultats de l'évaluation de l'ICC pour 2010-2011 qui a été entreprise par le ministère du Patrimoine canadien. Celle-ci examinera la pertinence et le rendement de l'ICC de 2003-2004 à 2008-2009 et nous aidera à améliorer notre soutien à la communauté muséale.

Jeanne E. Inch
Directrice générale et chef de l'exploitation, ICC

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT
Rendement en 2009-2010

Activités – extrants
Quarante-quatre projets ont été poursuivis en recherche fondamentale, en recherche appliquée et en recherche en préservation des collections; 60 partenaires (50 canadiens et 10 étrangers) ont contribué aux projets de recherche et de développement de l'ICC.

Recherche fondamentale : 5 %
Recherche appliquée : 81 %
Recherche en préservation des collections : 14 %

Indicateurs du rendement

Indicateur

Résultats en 2009-2010

La communauté canadienne et internationale a accès aux résultats des activités de recherche et de développement de l'ICC.

  • 19 articles scientifiques et techniques rédigés par le personnel de l'ICC ont été publiés par des éditeurs externes
    • 3 articles dans des publications canadiennes
    • 16 articles dans des publications à l'extérieur du Canada
  • 26 présentations scientifiques et techniques ont été données à des professionnels de la conservation
    • 15 présentations lors de conférences ou dans des établissements d'enseignement au Canada
    • 11 présentations lors de conférences ou dans des établissements d'enseignement internationaux
  • 47 références aux publications de l'ICC ont été mentionnées dans des périodiques et 72 références aux travaux du personnel de l'ICC dans des monographies

Faits saillants de la recherche et du développement

Isopermes : Les scientifiques de l'ICC ont fait une percée dans la compréhension des isopermes, qui servent à préciser la permanence d'un matériau comme un film ou du papier à des conditions climatiques précises (température et humidité relative). Les isopermes sont utiles pour la sélection des conditions appropriées permettant de préserver les documents et peuvent être de la plus haute importance pour trouver l'équilibre entre les coûts et les avantages des diverses conditions environnementales intérieures ou des normes pour les musées et les archives. Jusqu'à tout récemment, les isopermes ne s'appuyaient que sur quelques hypothèses simples. Toutefois, les scientifiques David Grattan et Tom Strang de l'ICC ont développé une théorie mathématique rigoureuse de l'équation isoperme qui a été étayée par des preuves expérimentales (« Temperature and Humidity Considerations for the Preservation of Organic Collections — The Isoperm Revisited » par Tom Strang et David Grattan, e-PRESERVATIONScience, 2009, vol. 6, p. 122–128). Les données et les résultats de cette approche fourniront des calculs plus précis pour de nombreuses substances organiques, y compris les textiles, le papier, les photographies et les collections ethnographiques. L'ICC développe actuellement divers outils en ligne qui intègrent cette approche. 

ASHRAE et carbonyles : Les scientifiques de l'ICC continuent de travailler sur les lignes directrices relatives à l'environnement des musées, y compris celle qui est en litige — le niveau sans danger des polluants. L'American Society of Heating, Refrigeration and Air-Conditioning Engineers (ASHRAE) est l'organisme le plus influent pour l'établissement des normes de contrôle du climat intérieur. Cet organisme fournit les lignes directrices pour l'environnement interne de tout type du bâtiment commercial, y compris les musées et les archives. L'ICC a contribué au développement des lignes directrices et les utilise comme référence pour ses conseils aux établissement canadiens (Directives en matière d'environnement pour les musées – Température et humidité relative (HR). En ce qui a trait au niveau acceptable de polluants, l'ICC collabore avec le Centre de recherche sur la conservation des collections de Paris afin d'établir le niveau de référence pour les polluants à base de carbonyle, comme le formaldéhyde ou l'acide acétique. Les premiers résultats démontrent que les carbonyles n'ont aucun effet sur la vitesse de vieillissement du papier, même s'ils peuvent présenter des risques graves pour la santé des humains. Ce travail finira par influencer la formulation des lignes directrices de l'ASHRAE et sera, à bien des égards, utile à la communauté muséale.

Imagerie hyperspectrale : L'ICC a collaboré avec l'Université de Winnipeg à l'évaluation d'une technique d'imagerie par satellite appelée « imagerie hyperspectrale », qui peut amplifier les changements visuels subtils afin de les rendre mesurables et quantifiables. Cette technique a été utilisée pour mesurer la décoloration et l'imprégnation des documents de Bibliothèque et Archives Canada et elle nous a permis de démontrer les migrations et la décoloration de l'encre ferro-gallique sur le Traité no 9 de la baie James (sur parchemin), sur l'Adhésion au traité no 6 (sur papier), ainsi que sur un Haggadah (livre de prières juives). L'imagerie hyperspectrale a également été utilisée pour le projet de l'encre ferro-gallique de l'ICC afin d'aider à évaluer les divers traitements de conservation et les effets du vieillissement artificiel. Les résultats détaillés ont démontré la capacité de certains traitements à protéger le papier contre les effets défavorables de l'encre. Nous avons appris que l'imagerie hyperspectrale représente un espoir incroyable en tant que technique d'imagerie et d'analyse d'image qui aura de nombreuses applications dans le domaine de la conservation.

HISTOIRES À SUCCÈS

J'ai été très impressionnée par la qualité de votre centre de recherches alliant à la fois la recherche des scientifiques et l'expérience des restaurateurs, et ceci au même endroit.

Conservatrice-restauratrice, France

J'ai beaucoup apprécié votre réponse à ma question concernant le contrôle climatique [...]. J'ai trouvé tous les renseignements très utiles et faciles à comprendre. Je suis maintenant convaincu que nous sommes sur la bonne voie et que nous parviendrons à obtenir un contrôle climatique raisonnable pour notre édifice du patrimoine une fois votre rapport lu.

Président, société historique provinciale

SERVICES D'EXPERTS
Rendement en 2009-2010

Activités – extrants
Le personnel des services d'experts de l'ICC a conclu 576 transactions avec des clients et 80 % de celles-ci touchaient les services de conservation et de traitement, de conservation préventive et d'analyse scientifique. Les autres services comprenaient les prêts d'équipement, les évaluations élémentaires, la numérisation par balayage, la photographie, etc.

Conservation et traitement : 32 %
Conservation préventive : 15 %
Analyse scientifique : 33 %
Autres services professionnels : 20 %

Indicateurs du rendement

Indicateur

Résultats en 2009–2010

Les services d'experts de l'ICC sont utilisés par les établissements du patrimoine dans le but de préserver leurs collections.

  • 216 services d'experts ont été pratiqués pour la préservation des collections et des objets

Les établissements du patrimoine utilisent les services d'experts de l'ICC dans le but de préserver leurs collections..

  • 150 établissements ont reçu 216 services d'experts dans le but de préserver des collections et des objets

Les collections et les objets du patrimoine dont la préservation est appuyée par les services d'experts de l'ICC.

  • 178 collections ou objets ont bénéficié des services d'experts
    • 2 collections ont été évaluées et analysées
    • 36 établissements du patrimoine ont été évalués
    • 64 artéfacts ont été analysés
    • 114 artéfacts ont été traités

Indice global de la satisfaction de la clientèle.

  • 98 %
    • pour les 10 critères des normes de service, l'indice de satisfaction variait de 96 % à 100 %
    • 32 % des clients de l'ICC ont répondu au sondage de satisfaction

 

 

Faits saillants des services d'experts

Six photographies du 19e siècle : Les années 1850 ont été une période de transition entre les épreuves sur papier salé (sans forme d'impression) et les épreuves à l'albumine (dans lesquelles les particules d'image argentique se trouvent à l'intérieur du film superficiel de l'albumine d'œuf). Bien que les six photographies du Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) d'Ottawa en Ontario aient été décrites comme étant des épreuves sur papier salé, l'analyse de l'ICC a conclu qu'elles étaient en fait des épreuves à l'albumine. L'identification correcte a été incorporée à l'exposition de photographies françaises du 19e siècle du MBAC.

Table à couture victorienne : Un équipe de restaurateurs de meubles a traité une table à couture victorienne plaquée en noyer à fil enchêvtré qui avait été sévèrement endommagée lors d'un incendie. Propriété initiale de Lady Billings, la table appartient maintenant au Musée du domaine Billings, un lieu historique national se trouvant à Ottawa en Ontario. Très peu d'informations sont disponibles concernant le traitement au charbon de bois et l'éqipe a développé une méthode d'imprégnation de résine des zones localisées. L photographie a été utilisée et a permis de révéler des détails concernant l'origine et un chevalet de marqueterie a été construit par le laboratoire de meubles de l'ICC afin de reproduire, à l'aide des techniques traditionnelles, les éléments décoratifs révélés par les photographies. Ce chevalet a été présenté dan la revue Lee Valley's Woodworking Newsletter (volume 4, numéro 5, mai 2010).

Intérieurs des établissements du patrimoine : L'ICC a fourni des conseils d'experts en conservation sur la stabilisation sismique et la conservation d'une mosaïque patrimoniale du plafond à voûte d'arête du hall de l'édifice Wellington se trouvant au centre-ville d'Ottawa en Ontario. La mosaïque murale, exécutée par Barry Faulkner en 1929, est un élément déterminant de l'ancien siège de La Métropolitaine, compagnie d'assurance-vie. L'ICC a prodigué des conseils visant sa protection lors de la démolition et de la reconstruction de l'aile adjacente datant de 1950, un projet qui se poursuivra jusqu'en 2016. Les clients étaient Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, l'entrepreneur général et les architectes du patrimoine.

Montage photographique : L'ICC a traité l'affiche Newfoundland Heroes, un montage photographique de la collection des Archives provinciales The Rooms de St. John's à Terre‑Neuve‑et‑Labrador. Cette affiche est composée d'une aquarelle et de 48 petits portraits de soldats (les premiers membres du Royal Newfoundland Regiment) qui sont morts en 1916, pendant la campagne de Gallipoli en Turquie — un désastre militaire qui a changé le cours de la Première Guerre mondiale en faveur des Forces britanniques et qui a forgé l'identité des Terre-Neuviens comme un peuple ayant influencé les événements mondiaux par ses actions. Après ce traitement, l'ICC a renvoyé le montage au client et a présenté une conférence publique et un atelier sur la conservation du montage.

Services de gestion des risques : Une équipe de conseillers et de scientifiques de la conservation de l'ICC a effectué une évaluation complète des risques pour le Glanmore National Historic Site se trouvant à Belleville en Ontario. Construit en 1882–1883, le Glanmore est maintenant une maison historique et musée local pour la préservation du bâtiment historique et des collections de la période correspondante. L'équipe de l'ICC a inspecté et documenté le site et s'est entretenue avec le personnel. Elle a analysé et évalué les risques en utilisant la base de données d'évaluation des risques pour les collections de l'ICC; elle a exploré les options afin de réduire les risques et les a analysées afin de découvrir le rapport coût-efficacité; elle a aussi produit un rapport soulignant les risques prioritaires et les recommandations visant la réduction des risques pour le personnel de Glanmore (qui a déjà identifié des moyens permettant d'utiliser ces renseignements pour appuyer des projets de préservation). Il s'agissait là d'un projet pilote, qui a fourni au personnel de l'ICC une occasion de développer des approches pour évaluer et comparer l'ampleur d'une gamme de risques, ainsi que le rapport coût-efficacité des mesures correctives. Ces approches seront développées plus en détail par le biais des projets pilotes à venir, et le personnel de l'ICC sera éventuellement en mesure de fournir des conseils en gestion des risques pour la conservation des collections aux musées canadiens, aux galeries d'art et aux archives.

Plug In Gallery : Le personnel des services de préservation de l'ICC a collaboré avec l'équipe locale pour la conception du Plug In Gallery, qui fait partie du Plug In Institute of Contemporary Art de Winnipeg au Manitoba, actuellement en construction, dans le cadre d'un partenariat avec l'Université du Manitoba. Le nouvel établissement est constitué d'un espace spécialement conçu comprenant quatre zones d'exposition, un espace d'archivage et une bibliothèque, ainsi que des installations appropriées pour la préparation et l'entreposage des expositions sur place. Le gouvernement du Canada a fourni un financement de 9,4 millions de dollars dans le cadre du Fonds du Canada pour les espaces culturels (anciennement Espaces culturels Canada). L'ICC a fourni des conseils sur tous les aspects techniques des installations, de la conception à l'intégration des équipements techniques, par des visites sur place et des examens de la conception et des plans.

HISTOIRES À SUCCÈS

Les deux chaises de Spadina viennent tout juste de revenir au service des collections et de la conservation et elles sont magnifiques! Les réparations sont parfaites et la finition générale correspond exactement à ce que j'espérais.

Coordonnateur culturel communautaire, municipalité

Merci pour la restauration du Livre de sacristie. Je tiens à vous remercier officiellement, vous et votre personnel, pour la préservation de cette partie importante de l'histoire de notre paroisse. La tâche que vous avez effectuée doit en effet avoir été très chronophage et délicate à l'extrême.

Révérend, congrégation

DIFFUSION DES CONNAISSANCES —PROGRAMMES D'APPRENTISSAGE
Rendement en 2009-2010

Activités – extrants
L'ICC a mené 24 activités d'apprentissage (23 au Canada, une aux États-Unis). Il y a eu 411 participants (381 provenant du Canada; 30 provenant de 9 autres pays) aux programmes d'apprentissage de l'ICC, y compris les stages et les programmes de perfectionnement professionnel.

Indicateurs du rendement                  

Indicateur

Résultats en 2009-2010

Les établissements et les travailleurs voués au patrimoine ont amélioré leurs connaissances, leurs compétences et leurs méthodes de travail.

  • 75 % des participants ont répondu au sondage d'évaluation de la formation
    • 100 % d'entre eux ont indiqué une amélioration

Les établissements et les travailleurs voués au patrimoine canadien et international ont pris part aux activités d'apprentissage de l'ICC.

  • 35 établissements du patrimoine ont bénéficié des programmes d'apprentissage de l'ICC
    • 31 au Canada
    • 4 d'autres pays
  • 411 personnes ont participé aux programmes d'apprentissage de l'ICC
    • 381 du Canada
    • 30 d'autres pays

Ateliers régionaux au Canada : Les 20 ateliers régionaux offerts par l'ICC ont attiré 335 participants canadiens, provenant de 9 provinces et 2 territoires. Cela représente une augmentation de 27 % de la participation par rapport à l'an dernier. Parmi les ateliers les plus populaires, soulignons les suivants :

  • Préparation en cas d'urgence pour les établissements culturels;
  • Emballage et expédition des biens culturels.

Pourcentage de participants à l'atelier de l'ICC pour chaque province et territoire
Colombie-Britannique (5 %)
Alberta (9 %)
Saskatchewan (0,5 %)
Manitoba (5 %)
Ontario (44 %)
Q