PEGcon

Information archivée dans le Web

Information identifiée comme étant archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’a pas été modifiée ni mise à jour depuis la date de son archivage. Les pages Web qui sont archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez la demander sous d’autres formes. Ses coordonnées figurent à la page « Contactez-nous »

PEGcon est fondé sur l’hypothèse que vous connaissez le domaine de la conservation des artefacts archéologiques en bois gorgés d’eau et ne contient donc pas de renseignements détaillés. Par conséquent, avant de vous servir de ce programme, assurez-vous de bien comprendre comment traiter au polyéthylèneglycol les découvertes gorgées d’eau. Il est également recommandé de lire l’article rédigé par Cook et Grattan qui explique la méthode de calcul des concentrations de PEG employée par le programme PEGcon.

PEGcon est un programme à deux volets qui aide à calculer combien de polyéthylène glycol utiliser pour conserver le bois gorgé d'eau. Le premier volet donne la concentration finale de PEG pour traiter votre bois. Le calcul permet de déterminer la quantité de PEG de chaque catégorie à mettre dans la cuve d'imprégnation. Le calcul vise à servir de méthode de calcul de la concentration appropriée de PEG et permet également d'obtenir n'importe quel rapport du PEG aux parois cellulaires, i.e., on peut s'en servir pour de nombreuses applications. Le calcul se fonde sur l'objectif suivant : emplir l'espace d'ordre 2 dans la paroi cellulaire résiduelle du bois avec du PEG 400 (ou 200) et ajouter une quantité de PEG 3350 égale au volume de parois cellulaires manquant du fait de la détérioration du bois.

Le second volet permet de composer et de modifier les solutions de PEG. On y calcule la quantité de solution à enlever lorsque l'on augmente la concentration de PEG à poids moléculaire élevé. Il est évident que ce que l'on recherche est de gaspiller le moins possible de PEG et il importe également de garder constant le volume de solution. Cette méthode se fonde sur le fait que le traitement commence avec une solution de PEG 400(200) dont la concentration reste constante durant tout le processus d'imprégnation. À la fin du premier volet du traitement, au moment où il faut ajouter du PEG de poids moléculaire supérieur, on retire un certain volume de solution que l'on remplace par un volume égal d'un mélange de PEG 400(200) et 3350. (Il faut ajouter davantage de PEG 400(200) pour garder la concentration constante).